Le portail du réseau parisien de prise en charge de la transidentité
Accueil

Les interventions de réassignation de Femme vers Homme (ou FtM)

Critères d’admissibilité

La chirurgie de réassignation génitale ne peut être envisagée que pour des personnes adultes fortement demandeuses, dans le cadre d’un protocole multidisciplinaire spécialisé, après des évaluations répétées.

Si le diagnostic de transsexualisme relève de l’auto-diagnostic par la personne qui est concernée, l’indication du traitement hormonal puis chirurgical qui en découle relève de l’appréciation responsable des médecins concernés. Il s’agit pour eux en effet d’une part d’éliminer tous les diagnostics différentiels possibles, qui relèvent essentiellement de la psychiatrie, et qui sont des contre-indications à la chirurgie, et d’autre part d’apprécier, pour les traiter aussi, les éventuels facteurs de fragilité associés, physiques et psychiques.

Les critères d’éligibilité pour la chirurgie de transformation génitale sont, selon la World Professional Association for Transgender Health (WPATH) :

1. Une dysphorie de genre persistante et bien documentée.
2. La capacité pour la personne concernée, après information complète, de prendre une décision et de consentir au traitement.
3. Avoir l’âge de la majorité légale.
4. Un bon contrôle des éventuels problèmes médicaux associés, somatiques ou psychiques.
5. En l’absence de contre-indication, d’être depuis 12 mois consécutifs sous hormonothérapie appropriée au sexe désiré, dans le but d’entraîner un blocage hormonal réversible des hormones du sexe d’origine.

L’expérience de vie dans le rôle du genre désiré est indispensable pendant au moins 12 mois consécutifs, de façon ininterrompue dans toutes les circonstances de la vie familiale, professionnelle et sociale. Cette expérience de vie réelle, qui fait l’objet d’un consensus professionnel international, a un but essentiellement pronostique avant une transformation chirurgicale irréversible. On peut remarquer que dans la pratique actuelle, la grande majorité des personnes qui réclament cette transformation vivent déjà spontanément dans le rôle et les vêtements du genre souhaité.

Les critères d’éligibilité chirurgicale doivent être recueillis et certifiés par deux psychiatres expérimentés dans le domaine de la transidentité, dans le cadre de réunions de concertations pluridisciplinaires régulières.

>> Les chirurgiens français sont évidemment tenus d’observer le Code de Déontologie Médicale et les recommandations actuelles du Conseil National de l’Ordre des Médecins.

LIENS UTILES  |  CONTACT  |  Plan du site  |  Mentions légales